Cours d'été
Reprise des cours le 10 septembre 2012


Les origines du «Yoga»


L’histoire du yoga remonte au moins à 5.000 ans. Les fouilles du siècle dernier dans la vallée de l’Indus ont
exhumé les vestiges d’une civilisation vieille de 3.000 ans avant notre ère.
Vers 1.500 avant JC, les Aryens issus du plateau iranien envahissent progressivement le sous-continent indien.
Tout en imposant leur langue, le sanskrit, et leur immense talent pour l’abstraction, ils s’imprègnent des traditions
autochtones dravidiennes. Ainsi il y eut mélange de deux cultures et nous le retrouvons également dans le contenu du yoga.

Pendant très longtemps le yoga a été tenu secret et fut enseigné de maître à disciple.
Seul l’élève assidu, doté des qualités nécessaires supérieures pouvait se mettre aux pieds d’un maître pour
apprendre autant le difficile contenu philosophique/spirituel du yoga qu’une pratique astreignante et sans répit.
Il n’y eut pas de textes puisque la sagesse se transmettait verbalement sous forme d’aphorismes.

Comme c’est toujours le cas aujourd’hui, l’homme est à la recherche de réponses à des questions existentielles
telles que « Pourquoi vivons-nous ? », « Quel sens donner à sa vie ? », « L’incompréhension face à la mort ? »,
« Ce parcours intermédiaire entre une naissance et une mort ? » et il y en a encore tant d’autres.
La philosophie s’est toujours intéressée à ces questions autant dans nos cultures que dans celle venant de l’Inde.
Les grandes écoles philosophiques orthodoxes ou darshanas se basent toutes sur les plus anciens textes du Veda.
Il y a six grandes écoles philosophiques qui fonctionnent par paires : Nyaya – Vaiseshika, qui est la plus ancienne
et que nous pourrions résumer à une vision plus scientifique. Nyaya développe la logique et la dialectique,
elle est la science de la connaissance « correcte » et les moyens pour y arriver. Vaiseshika étudie ce qui différencie et elle traite surtout de la physique et de la métaphysique.
Samkhya – Yoga étudie le déploiement du cosmos, du plus subtil au plus matériel , c’est une doctrine
évolutive et dualiste et forme la base de la philosophie du yoga. Patanjali prendra ses racines également sur cette philosophie.
Mimamsa – Vedanta est la doctrine la plus jeune, elle organise, développe et conclu les doctrines métaphysiques antérieures.
Elle se base essentiellement sur les textes du Veda. Nous signalons ici également la doctrine
bouddhiste qui n’a jamais été acceptée en tant que courant orthodoxe mais qui cherche également des réponses aux mêmes questions.

Patanjali, grammairien et linguiste, est un des premiers auteurs ayant mis sur papier des textes sur le yoga
sous forme de 195 aphorismes. Son aphorisme le plus connu « Yoga citta vrtti nirodhah »
ce qui veut dire le yoga comme moyen d’arrêter le cours des modifications mentales, ou la suppression des fluctuations de la conscience.
Pour y arriver il nous proposera un parcours de 8 étapes, l’Ashtanga Yoga.



Retour à l'accueil