Cours d'été
Reprise des cours le 10 septembre 2012




Les origines du «Hatha Yoga»



Tout au long de cette évolution yogique que nous venons de parcourir, il y eut également quatre grands courants dans la pratique du yoga.
La technique du yoga est une discipline, quelle qu'elle soit, par laquelle l’homme s’efforce de parvenir à l’état de yoga.
Les chemins qui peuvent y amener sont : Le Karma-yoga ou yoga de l’action, du « faire ». Le Jnana-Yoga ou le yoga de la connaissance.
Le Bhakti-Yoga ou le yoga de l’abandon, l’amour. Et le Raja-Yoga ou la maîtrise de soi. Plus tard dans l’évolution naissait le Hatha Yoga.
Le Hatha Yoga comporte une partie physique et une partie mentale. La partie physique se compose essentiellement de deux éléments, les postures ou asanas et les respirations dirigées ou pranayama.
Mais la partie mentale joue un rôle déterminant, dont dépend dans une large mesure l’effet obtenu par les pratiques physiques.

La bonne façon de faire les postures procure une sensation de légèreté et de joie aussi bien
dans le corps que dans l’esprit et une impression d’unité du corps, de l’esprit et de l’âme.
Une fois qu’une posture est maîtrisée, on la fait avec aisance, sans effort et elle ne crée pas de gêne. Les mouvements du corps deviennent harmonieux.
Néanmoins nous devons nous approprier quelques éléments très importants dans la pratique au quotidien.
Pour que nous puissions pratiquer la posture avec la plus grande perfection il faut qu’on puisse la garder pendant un certain temps, dans une immobilité parfaite, sans aucun effort avec une respiration et un mental complètement absorbés par le mouvement.
Plus d’idées perturbatrices qui nous font si souvent des tours, tout à fait un avec ce mouvement tel que le mental
est absorbé par l’expérience de la posture. Ceci nous amènera à pouvoir « vivre » la posture.

Quand nous sortons de notre posture nous sommes envahit de sensations agréables.
Du fait que les muscles ont été étirés nous avons une grande affluence de sang vers le muscle, une ré oxygénation des muscles, des organes de la zone que nous avons travaillé, petit à petit l’acquisition de la souplesse, tous les grands systèmes du corps en bénéficient tels que les systèmes endocrinien, cardio-vasculaire, lymphatique etc. Avec en prime une sensation de bonheur et de paix pour le mental.
Pas étonnant qu’on puisse se sentir léger et heureux après une séance de Hatha Yoga. Les respirations plus poussées demandent l’effort de pouvoir s’asseoir correctement et parfaitement dans la posture pour ensuite prolonger les inspirations et expirations avec des rétentions à poumons pleins et poumons vides. Ceci demande la même patience et assiduité que la posture.
Le pranayama sera toujours très fortement soutenu par des exercices et postures préparatoires. La maîtrise du corps et du souffle nous permettra d’aborder ensuite la méditation par laquelle nous pourrions obtenir des modifications concernant notre propre vécu, nos expériences personnelles pour accéder à une meilleure connaissance de soi.
Le but ultime étant d’arriver à l’éveil de soi. Mais la route pour ce but ultime est longue.


Retour à l'accueil